Dirigeants : prenez des zèbres plutôt que des moutons à 5 pattes !

Sept conseils aux dirigeants et employeurs soucieux de libérer le potentiel des collaborateurs dit à “haut potentiel” :

1) Donnez-leur une large part d’autonomie ainsi qu’un manager et des collègues qui les stimulent.
2) Préférez les objectifs, les cibles et les champs d’investigation aux règles et au contrôle.
3) Proposez-leur une émulation en leur demandant de créer et d’améliorer, évitez surtout un excès de travail routinier.
4) Lâchez prise et évitez d’être trop inquiet : ces collaborateurs ne menacent aucunement votre position, ils veulent simplement que leur travail soit de la plus haute excellence.
5) Potentialisez leur curiosité, demandez leur d’explorer et de vous conseiller, voire d’occuper un nouveau poste dans des domaines pour lesquels ils n’ont pas été formés. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une importante source d’innovation.
6) Questionnez-les sur les tenants et aboutissants de leurs idées. Une idée qui peut sembler étonnante ou peu adéquate peut se révéler tout à fait utile si le raisonnement sous-jacent a le temps et l’opportunité de vous être exposé.
7) Le repos peut rouiller leur réflexes, donnez-leur plus de travail que ce que vous pensez être raisonnable et ne soyez aucunement surpris s’ils reviennent vous en demander encore plus.

Ces conseils sont les résultats des recherches et réflexions de Grethe Van Geffen, présentés en 2009 à Mensa Hollande et figurant en annexe du livre de Arielle Adda & Thierry Brunel “Adultes sensibles et doués – Trouver sa place au travail et s’épanouir”.

Moyennant quelques ajustements, ces sept mêmes conseils peuvent guider les adultes sensibles et doués (hauts potentiels, zèbres, émotifs talentueux, HPI, surdoués) dans leur quête d’un environnement de travail approprié à leur fonctionnement. Il convient notamment d’être particulièrement vigilant sur le point 7 qui peut conduire cet adulte à l’épuisement professionnel soit par méconnaissance de son fonctionnement soit par utilisation malveillante d’un manager qui lui, a parfaitement compris son fonctionnement et en abuse.

Il me semble important d’insister sur le fait que les zèbres ne sont pas des moutons ! Et même déguisés en moutons à 5 pattes, ils se repèrent vite ! D’où la nécessité pour chacun, quelque soit son positionnement, de comprendre et d’accepter cette singularité pour éviter qu’ils ne deviennent des moutons noirs avec à la clé un immense gâchis pour tous, au niveau individuel et collectif.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services